Mercredi, 22 Octobre 2014
Accueil Tourisme Histoire

Histoire de Soucelles

SOUCELLES : Témoin de la « douceur Angevine »


A seize kilomètres au nord d’Angers Soucelles est très agréablement situé.
Sa campagne est l’une des plus typique de la région. Le Loir, au sud, forme sa limite naturelle. Les bois, les prairies par leurs reliefs, leurs couleurs lui donnent un attrait supplémentaire. Très tôt l’homme a été attiré par ce doux paysage puisque l’histoire ancienne de Soucelles se confond avec la présence d’une tribu gauloise « les Andigaves » qui vivait dans la région un siècle avant Jésus Christ.


Deux monuments classés : le dolmen de la « pierre Césée » et le menhir dit « le doigt de César » sont des témoins remarquables de ce passé. Plus tard , après 1200, « Subcidillia » puis « Soccella », « Succella » devint « Soucelles ».


En direction de Briollay l’on traverse un petit village pittoresque « La Roche Foulques » où se trouve une superbe chapelle surplombant le Loir : « la chapelle Sainte Croix » du XIIème siècle. Un autre ouvrage plus récent (1871) mais non moins pittoresque mérite le détour : le lavoir. Il est situé à l’entrée du bourg, sur le parcours des chemins de randonnée, en direction du site naturel dit « l’espace du loir » qui borde le Loir et où les promeneurs côtoient en bonne intelligence les pêcheurs venus taquiner le gardon et l’ablette mais aussi les sandres et brochets prolifiques dans les méandres du Loir.


Le dolmen de la pierre Césée et le menhir dit le doigt de César confirment d’une présence humaine sur les bords du Loir à l’époque du néolithique.

Le Doigt de CésarLa Pierre Césée

Soucelles est donc habitée depuis fort longtemps lorsqu’une tribu celte, les Andegaves venant des régions danubienne ou rhénane, arrive par le Loir. Des landes, des marécages et d’immenses forêts couvraient cet espace où vivaient des hommes peu puissants qui adoptèrent la langue, la religion et les coutumes de leurs envahisseurs, les Andegaves.


Durant les invasions romaines, les habitants acceptent facilement la nouvelle civilisation imposée par les armes. Des défrichements importants commencèrent à modifier l’aspect de la campagne.

Après l’attribution du comté entier d’Anjou en 900 à Foulques I le Roux, l’Anjou s’installe dans la féodalité.

Deux fiefs s’étaient constitués à la Roche-Foulques et à Soucelles.

A partir du XII siècle une famille de chevalerie qui s’était distinguée au cours des guerres bretonnes, reçut à titre de récompense la terre de Soucelles. Cette famille de seigneur a porté le nom de Soucelles pendant plus de cinq siècles.

Photo histoire 1Photo histoire 2

Durant les guerres de religion, deux frères, Anceau et Marc de Soucelles, ont combattu pour la doctrine calviniste. Une répression rude fut menée contre la réforme, et le château de Soucelles apppartenant aux seigneurs protestants fut incendié. En 1563, Charles IX accordera une restitution de dîmes, à titre de dédommagement, pour la reconstitution du château. La famille de Soucelles ayant accumulé beaucoup de dettes a du vendre ses biens en laissant place à la famille de Boylesve à la fin du XVII siecle.

Les terres de Soucelles retrouvaient une nouvelle importance avec les fiefs de Noirieux et de la Roche-Foulques apportés par la famille de Boylesve.

Mais cette famille a également de plus en plus de difficultés pour régler ses dettes et doit se séparer de la châtellenie.

Un acte est passé le 11 juin 1772 qui fait de Jean,Baptiste Ménage le nouveau propriétaire des terres.

En 1776, Jean Baptiste Ménage s’engage dans la reconstruction du château tombé en mauvais état. Le nouvel édifice, d’une grande sobriété, est de style Louis XIV, bâti d’après un plan rectangulaire.

Après la révolution J.B Ménage devient conseiller général et maire de Soucelles(1808-1830).

Durant la seconde guerre mondiale, la prairie de la « Grande Rivière » a servi pour des opérations aériennes particulières appelées « pick-up » ou ramassages. Il s’agissait de préparer le transport clandestin vers l’Angleterre d’agent de renseignement ou de personnalités tel que François Mitterand .

Mis à jour (Vendredi, 21 Octobre 2011 09:40)